Georges Martin

Georges Martin
Après trente ans passés comme attachée de presse dans l’univers de la décoration, j’ai eu envie de valoriser les archives laissées par mes parents et notamment de faire découvrir une série de neuf jouets-sculptures créée par mon père après guerre. Une collection de prototypes est conservée au musée des Arts Decoratifs à Paris. Un cheval noir réalisé pendant la guerre au stalag de Dortmund en Allemagne est à l’origine de cet ensemble. Les éditer a permis de mettre en exergue leur originalité et le talent singulier de l’artiste. L’art était son domaine de prédilection. Christine Labrune A l’instar d’un robert Doisneau, Willy Ronis ou Jacques-Henri Lartigue, Georges Martin, né le 3 octobre 1906 à Paris, fût durant plus de 35 ans, l’un des photographes les plus prolifiques, pour capter l’instant, les odeurs, les impressions et les mille petites choses de la vie. Contemporain d’une époque foisonnante, d’avancées techniques et artistiques durant les années 30, il fût membre de la confédération française de la photographie. Après l’école Boulle, il collabore avec Printz et Leleu. Outre les nombreux clichés d’un Paris urbain aujourd’hui disparu, on lui doit un grand nombre de reportages pour le cinéma et la publicité, des décors de paquebots ou d’appartements et des créations de meubles ou de jouets. Passionné de pêche, Georges Martin aimait dès qu’il en avait le temps retrouver son cher moulin de Griselles dans le Loiret où il accueillait ses amis cinéastes, photographes, peintres, décorateurs... Décédé le 13 juillet 1962, il a légué à sa fille Christine Labrune, une œuvre très variée. Lancement en 2018 au musée des Arts Décoratifs de Paris More details
Filtres
4 products
Sort by: